Procédés de déshumidification

La déshumidification de l’air est une technique qui consiste à diminuer le contenu de vapeur d’eau renfermé dans l’air. L’air peut être déshumidifié de plusieurs façons :

  • Chauffage et ventilation
  • Déshumidification de condensation
  • Déshumidification d’absorption

Chauffage et ventilation

Ce procédé consiste à augmenter la température ambiante dans une pièce et à appliquer une intense ventilation. Son efficacité dépend de conditions externes pouvant même rendre impossible le fait d’utiliser ce procédé. Plus la température externe est basse et plus la température de la pièce déshumidifiée est élevée, plus le procédé est efficace. Ainsi, les meilleurs effets peuvent être atteints en hiver, au pire au printemps et en automne, et les plus mauvais en été.

En cas de déshumidification de murs humides, la température de la pièce ne doit pas dépasser 35° C. Des températures plus élevées peuvent provoquer une augmentation excessive de la pression de la vapeur contenue dans les murs, ce qui aboutit à un craquelage et à un endommagement des murs. Un manque de ventilation appropriée (échange d’air) lors de la déshumidification de murs humides à l’aide de ce procédé fait s’absorber la vapeur par des parties plus sèches de murs et le plafond. On doit aussi relever le fait que le chauffage de l’air avec des radiateurs à gaz donne l’effet opposé par rapport à celui projeté. C’est parce que le fait de brûler du propane-butane crée du gaz carbonique et de la vapeur. Résultat : non seulement la température ambiante augmente mais aussi l’humidité de l’air.

Utiliser ce procédé est lié à des coûts élevés. C’est surtout un résultat de son efficacité peu élevée (long moment de déshumidification) et le fait que les meilleurs effets sont atteints aux différences de température les plus grandes (grosse demande en puissance calorifique).

Déshumidification par ventilation et chauffage :

Déshumidification par ventilation et chauffage
Déshumidification par ventilation et chauffage
  1. air déplacé à l’extérieur;
  2. air avalé de l’extérieur;
  3. aérateur;
  4. radiateur;
  5. air chauffé

Déshumidification de condensation

Ce procédé consiste à retirer l’humidité de l’air en la refroidissant au-dessous du point de condensation, ce qui provoque un égouttement d’humidité (condensation). Des déshumidificateurs mobiles d’air de condensation sont utilisés dans ce procédé. Leurs principaux éléments comportent un aérateur, un compresseur, des échangeurs (condenseur et évaporateur) et un élément en expansion. L’aérateur refoule l’arrivée d’air humide par des échangeurs. La température de l’évaporateur est plus basse qu’une température de point de condensation qui provoque un égouttement (condensation) de vapeur contenue dans l’air sur ses murs. La condensation est rassemblée dans un réservoir déshumidificateur ou déplacée vers un système du tout-à-l’égout ou vers l’extérieur. Après avoir passé l’évaporateur, l’air refroidi et asséché circule par un condenseur où il est chauffé. Grâce à cela, la valeur d’humidité relative diminue encore plus. L’air sec venant du condenseur est renvoyé vers la pièce dont il vient.

La température ambiante venant d’un déshumidificateur est 3 à 8° C plus élevée que la température d’air avalé. Il se peut que l’augmentation de température susmentionnée provoque une évaporation plus rapide de l’eau, p. ex. de murs humides, ce qui facilite une déshumidification et ne pose pas un risque d’endommagement comme dans le cas de déshumidification par chaleur et ventilation. La quantité d’eau contenue dans l’air est effectivement diminuée avec une expansion du temps de marche de machines dans une pièce fermée.

L’efficacité de déshumidificateurs de condensation dépend de conditions de service (température et humidité) et du type de machines (dimension, fabricant). Elle atteint sa valeur maximale avec une humidité relative et des valeurs de température plus élevées. Ainsi, une diminution du contenu d’eau dans l’air provoque une diminution du rendement des machines. La nature spécifique de ces machines rend impossible le fait de les utiliser à des températures au-dessous de 0 à 5° C (suivant un modèle).

Une déshumidification de condensation est nettement plus efficace et économique qu’un séchage au moyen de chauffage et ventilation essentiellement, grâce à une élimination d’échange d’air contenu dans la pièce.

Déshumidification de condensation :

Déshumidification de condensation
Déshumidification de condensation
  1. air humide;
  2. filtre;
  3. évaporateur;
  4. plateau d’égouttement;
  5. réservoir de condensation;
  6. air déshumidifié et refroidi;
  7. condenseur;
  8. aérateur;
  9. air déshumidifié et chauffé

Déshumidification d’absorption

Ce procédé consiste à retirer l’humidité de l’air par son absorption par des matériaux hygroscopiques. Les dispositifs principaux utilisés dans ce procédé sont des déshumidificateurs mobiles absorbants dont les éléments majeurs comportent un rotor avec une unité motrice, des aérateurs, un chauffe-air, un filtre, un gainage et des garnitures.

Le rotor est, la plupart du temps, fréquemment composé de tôles en aluminium bien profilées (créant des capillaires axiaux) dont la surface est couverte d’une substance hygroscopique. Une telle construction a pour résultat une importante augmentation de la surface absorbant l’humidité.

Le rotor est actionné par un moteur électrique par une transmission (type courroie le plus souvent). Le dispositif est divisé en un secteur déshumidifiant et un secteur de régénération, en résultat duquel un air déshumidifié est acquis derrière le rotor. En tournant, le rotor fait parvenir le matériel hygroscopique humide au secteur de régénération où l’air chaud circule par le rotor pour retirer l’humidité qui est alors envoyée à l’extérieur.

Une caractéristique supplémentaire du rotor réside dans sa résistance élevée, sa possibilité d’être lavé, sa capacité d’auto-nettoyage et sa prévention au développement de bactéries. Un grand avantage de ce type de déshumidification est la possibilité de déshumidifier l’air sans refroidissant et la déshumidification de l’air d’une température au-dessous de zéro. En raison d’une multitude d’avantages de ce procédé, il est largement utilisé dans l’industrie, p. ex. pharmaceutique, alimentaire et dans des systèmes AC.

Déshumidification d’absorption :

Déshumidification d'absorption
Déshumidification d’absorption
  1. filtre;
  2. air humide;
  3. rotor;
  4. air déshumidifié;
  5. aérateur;
  6. air de régénération;
  7. radiateur;
  8. air de régénération chaud;
  9. air de régénération humide.